19 Rue Principale - 25330 Coulans-sur-Lison |  Contactez-nous |  Rejoignez-nous sur Facebook !


Napoléon III est de passage dans la région en 1850, mais des ''éléments socialistes'' lui gâchent le bal officiel à Besançon.
A partir de sa prise du pouvoir en 1852, la propagande joue un rôle déterminant.
Si les villes font de l'opposition, c'est en campagne que l'empereur a ses appuis.
Encore faut-il contenir nombre d'instituteurs dotés d'un ''mauvais esprit'' et que le clergé s'active dans son rôle de bras droit de l'empire.
L'empereur connaît notre village, car il est proche d'Alaise qui lui conteste son choix d'Alise-Sainte-Reine (la ''punaise écrasée'') comme étant l'antique Alésia.
Mais un lieu franc-comtois (trop récente conquête française) est malvenu pour inciter les français à un patriotisme commun.
Il choisit donc la Bourgogne et son propre portrait pour édifier là-bas une statue de Vercingétorix.
Depuis 1848, Arbois et sa région est un foyer insurrectionnel qu'il faut absolument cloisonner et étouffer !
Tous les réseaux d'influence antirépublicains sont réactivés et mobilisés pour asseoir le nouveau pouvoir impérial sur l'ensemble de la nation.
D'un côté, la censure et la répression pour les républicains, de l'autre, on porte aux nues ses soutiens...
D'un côté les cérémonies grandiloquentes, de l'autre l'exil en Algérie.
Dès son intronisation en 1852, l'empereur instaure une nouvelle médaille prévue pour récompenser les hommes du rang (non-officiers) et assimilés :
la fameuse ''médaille militaire''.
Le 10 mai 1852, Louis Napoléon décore 1.705 soldats et sous-officiers devant 80.000 soldats et une foule immense de Parisiens massés sur le Champ de Mars.
On l'appelle également la ''médaille des braves'' ainsi que le ''bijou de la nation'' car elle récompense une période de 8 ans minimum de services militaires
jugés exceptionnels.
Cette décoration insiste sur la ''valeur et la discipline'' du soldat.
Elle s'accompagne de 100 Frs annuel de rente viagère équivalent au pain
et au tabac gratuits à vie.
Un coulanais l'a eu, en 1867, et pas des moindres, le curé Bauffe qui officia à Coulans de 1864 à 1872.
L'empereur lui offrit également une chasuble or pour valoriser sa personne et
son office.
Elle symbolise la charité et l'amour du seigneur qui enveloppe le prêtre ainsi que
le joug (tutelle) du seigneur sur sa personne.
Soixante-quinze ans après la révolution, Coulans semble toujours faire partie du maillage des réseaux antirépublicains...
Il ne serait pas étonnant que l'aqueduc de Coulans (petit pont à porches construit en 1857) ainsi que le monument de la vierge de 1858 (chemin Coulans-Refranche) doivent leurs existences à un petit geste de l'empereur...

Copyright © 2022 Grand Gite Jura - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public