19 Rue Principale - 25330 Coulans-sur-Lison |  Contactez-nous |  Rejoignez-nous sur Facebook !


«L'effondrement de la voûte du chœur s'est produit le 18 janvier 1894, on a trouvé dans les débris un certain nombre de pièces ou médailles de différentes grosseurs.
Elles portaient une effigie avec une inscription latine.
L'une d'entre elles portait une date du 13 ième siècle».
Au 13 ième siècle, les pièces en or qui circulent sont des écus d'or de Saint Louis et des monnaies étrangères comme les florins des négociants florentins ou vénitiens.
Dès 1536, quatre ''Ferie de Bizansone'' par an sont organisées par les
marchands-banquiers italiens.
De riches voyageurs de passage faisaient une halte au village pour, entre autres,
prier dans son église et donner une offrande à l'abbé.
Ces pièces peuvent provenir également de dons faits aux enterrements de hauts personnages pour aider à l'entretien du lieu.
On peut croire que les abbés successifs se transmettent ces sommes cumulées en prévision de nécessités concernant l'église puis cachées pour que la ''terreur'' révolutionnaire ne mette pas la main dessus à l'occasion d'une razzia ou par l'intermédiaire d'un abbé obéissant.
Il pourrait donc s'agir d'une somme cachée par l'abbé royaliste (et présenté par le Comte d'Éternoz) Jean Batiste Gervais qui était en place en 1791.
Il est possible également que cette cache soit d'origine plus ancienne car Brisebarre (Jean de Bolandoz) pille la contrée vers 1360 avec l'aide des ''routiers'' ou ''grandes compagnies'', ces soldatesques errantes (cas du trésor des 180 florins à la fleur de lys et à l'image de Saint Jean-Batiste découverts dans le parc du château de Cléron).
Quelques exemples de riches donateurs:
Dans la lignée belliqueuse des Jean de Chalon (basée au château de Nozeroy où son propre trésor est caché dans la cave voûtée condamnée d'une grosse pierre sous la tour au toit de plomb et dont les d'Esterno sont les alliés), citons Jean IV (1443-1502), seigneur (entre autres) de Nozeroy (Mièges), Salins, Montfort et Arbois, fils de Catherine de Chalon qui a dû en laisser quelques-unes car l'église est sur la route qui relie ses châteaux.
Peut-être en remerciement au curé de ''Collans'' (le noble Guy d'Éternoz) qui fit des dons jusqu'en 1429 au profit de l'hôpital charitable de Nozeroy fondé par
Hugues de Chalon en 1360.
Le lien Coulans-Mièges se vérifie aussi en 1747 avec le vicaire nommé Quattre.
Des prêtres constituaient entre eux une ''familiarité'' (groupe travaillant ensemble
sur le même projet), notamment celui d'attirer le pèlerin car il est de coutume de marquer sa dévotion par le don d'une pièce.
L'église est depuis tout temps une source de revenus surtout si elle se trouve sur le chemin des pèlerins (pèlerinages sur la tombe de Saint-Caude, Saint-Anatoile à Salins, le Saint-Suaire à Besançon,Notre Dame des malades à Ornans et plus récemment Notre Dame du chêne à Scey-Maisières) avec messe à l'aube du départ.
En 1894, du ciel tomba un plafond maçonné, un toit en lauzes et l'argent pour le
reconstruire en tuiles, un vrai miracle...  

Copyright © 2022 Grand Gite Jura - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public