19 Rue Principale - 25330 Coulans-sur-Lison |  Contactez-nous |  Rejoignez-nous sur Facebook !


Saint-Colomban fonde l'abbaye de Luxeuil où 600 religieux se forment à la spiritualité, c'est à l'époque l'école de la noblesse burgonde.

Un de ses fervent disciple, Saint-Eustaise se lance dans l'évangélisation de plusieurs parties de la province, ''où le règne de Dieu n'était pas encore établi.''

Ils ont un soutien de taille, celui de Clotaire, (le fils du roi franc de la dynastie des mérovingiens), qui les autorise à ''étendre les défrichements''.

Eustaise, pour entreprendre un long périple en direction des premiers plateaux jurassiens, se fait accompagner par son élève Agile.

« En suivant le cours du Doubs, il trouva dans ces parages une population connue sous le nom de Varasques, dont une partie était encore idolâtre (*).

Il travailla de toutes ses forces, ensuite, il attaqua de front les idoles qui étaient encore debout, et parvint à en renverser un grand nombre.

Cultivé par ses mains pures, le désert germe, fleurit, jette une odeur qui embaume tout: de ce champ hérissé de ronces et de buissons sauvages, naissent les myrtes;

à la place des épines, croissent les lis. »

[* : On peut considérer que les burgondes étaient à ce moment chrétiens (leurs rois se convertissent en 502 en abandonnant l'arianisme), mais les natifs du Jura étaient-ils encore attachés dans nos villages aux cultes de la nature?]

Coulans se trouve au centre du Varais qui a été longtemps l'objet d'une grande sollicitude de la part des apôtres venus comme Saint-Eustaise au VII ième siècle.

C'est peut-être dans le château de Scey qu'Isérius, le grand chef des Varasques, est converti par Saint-Eustaise.

On sait qu'ensuite, Saint-Eustaise prêche dans ''d'autres parties du Warasch'' , ce qui le fait forcément passer par la communauté de Coulans avec son bâton de pèlerin, le jeune Agile et sans doute une bonne escorte pour faciliter les conversions.

Dans les années 613-614, il obtient dans le Jura de réels succès.

C'est en 618 que notre missionnaire aurait fondé le prieuré de Mouthier-Haute-Pierre dans la haute vallée de la Loue à partir duquel il patronne la fondation d'églises.

Saint-Eustaise (ou Eustache) décède le 29 mars 625, et si la première petite chapelle du village était debout à ce moment là, elle devait être toute neuve !

A propos de Saint-Pierre:

L'église du village est sous le vocable de Saint-Pierre, le culte du Prince-des-Apôtres
est l'un des plus anciens en chrétienté.
Son développement correspond à l'essor de la période Franque qui intègre le royaume burgonde et sa composante varasque locale.
Saint-Pierre est un personnage obligé pour le passage de la terre aux cieux.
Ce choix cadre bien avec les origines du village qui fut probablement
oratoire, sanctuaire et cimetière isolé avant de se peupler autour
d'une chapelle puis d'une église.

La lignée des De Scey, l'ancestrale chefferie aristocratique locale, a choisit également le prénom Pierre pour accompagner ses générations.
Ceci ne doit rien au hasard, car les ancêtres de cette famille,( dont un certain Guilléne) ont appliqué localement l'autorité franque.
Il est probable que la famille de Scey a parrainé et financé les projets d'Eustaise.
C'est peut-être pourquoi le prieuré de Mouthier, l'église de Scey ainsi que celle de Coulans ont tous le même vocable.
C'est aussi pourquoi le patron de l'église de Coulans est le prébendier de Mouthier,
puis les professeurs en théologie de l'université de Besançon, car c'est en qualité de prieurs de Mouthier qu'ils sont patrons.
Les prieurs du prieuré clunisien de Mouthier-Haute-Pierre ont droit de patronage
sur l'église jusqu'à la révolution.

Saint-Pierre sur les vitraux de l'église.

 

Copyright © 2022 Grand Gite Jura - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public