19 Rue Principale - 25330 Coulans-sur-Lison |  Contactez-nous |  Rejoignez-nous sur Facebook !


Le plateau dominant Coulans et Refranche a été déboisé au 12 ième siècle par des moines envoyés ici (comme dans 6000 autres lieux en Europe) pour fonder une ferme isolée de montagne appelée grange.
C'est Hubert Milles de Malans qui est à l'origine du don des terrains alors incultes de la Grange Simorin.
Ces moines font partie de l'ordre des cisterciens (originaires de Cîteaux) qui œuvre dans la production agricole à grande échelle (un million d'hectares cultivés) au sein d'unités agricoles gigantesques pour l'époque.
Chacune de ces granges cisterciennes est spécialisée dans une production agricole.
Les moines y travaillant sont également spécialisés dans leur métier et se nomment pour cela les moines convers, la grange fut d'abord une fruitière à fromage.
Cet ordre est à la pointe des méthodes agricoles médiévales dans toute l'Europe.
Il devient rapidement une grande puissance commerciale et rattache ses granges à une abbaye-mère distante d'une journée de marche maximum.
Celle de Simorin, fut fondée par l'abbaye de Buillon.
Les moines sont bénévoles et plus que motivés, ils sont de 5 à 25 convers par granges et s'entourent d'ouvriers agricoles et de saisonniers car tout le surplus de production part à la vente.
Ces abbayes sont, en ces temps de croisades, très soutenues par les grands du moment, trois seigneurs s'allient ici pour la fonder (Pierre II de Scey avec ceux de Châtillon et Chenecey).
L'abbaye est consacrée par Humbert de Scey, l'archevêque de Besançon en 1138 en présence du comte de Bourgogne.
Les dons affluent, localement c'est Etienne d'Eternoz qui lui cède le patronage des églises de Coulans et d'Eternoz mais c'est le don de la quatrième partie d'une chaudière aux salines de Salins en 1195 qui lui assure l'avenir et notamment l'exemption des péages routiers pour ses moines blancs.
Dès 1160, suite à des investissements massifs, c'est dans la production viticole de qualité que se spécialise la grange en s'appuyant sur le formidable réseau commercial de l'ordre.
On ne peut dissocier le développement du village de cette grange administrée par l'ordre qui inventa le marteau hydraulique (le martinet), l'usine et est à la base d'une révolution industrielle et agricole qui démultipliera les capacités de production et changera Coulans comme tout le pays.
Cette réussite finira par faire de l'ombre aux nobles qui la soutenaient à ses débuts et l'enthousiasme de sa fondation fit vite place à des longues séries de procès.
L'abbaye portera les siècles suivant celui de Buillon le pauvre.
Un des derniers abbés dirigeant, le père Simon Morin, chapelain ordinaire de la reine, fit sa révérence au monde d'ici-bas le 13 avril 1773.

Doulaize en 1956 et parcelle non reboisée sur ses hauteurs.

Emplacement supposé de la grange.

Cadastre torturé de l'endroit.

 

Champs de Billon Doulaize.

Copyright © 2022 Grand Gite Jura - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public