19 Rue Principale - 25330 Coulans-sur-Lison |  Contactez-nous |  Rejoignez-nous sur Facebook !


Saint-Pierre II ou Saint-Pierre de Tarentaise était un moine cistercien mort en 1174.
Il fut évêque de Tarentaise et élevé au rang de Saint après sa mort.
De son vivant, il ordonne pendant 28 jours de mai, de donner la soupe aux pauvres car c'est un mois charnière où les réserves sont épuisées après l'hiver.
Sa dépouille était depuis bien longtemps dans un cercueil à l'abbaye de Notre Dame de Bellevaux en Haute-Saône.
Les revenus des lieux de culte proviennent essentiellement des dons des croyants.
Si le lieu peut obtenir quelques éléments du corps d'un Saint, alors il devient but de pèlerinage et ses revenus s'envolent.
Du coup, les diocésains de Tarentaise et les religieux de Tamié (Savoie) se disputent la relique.
C'est donc le souverain pontife qui ordonne le partage du Saint :
1/ la partie supérieure du Saint ira à l'église métropolitaine de Moutiers,
(les veinards...),
2/ le bras gauche à l'abbaye de Tamié, (moins de chance),
3/ le bras droit à l'abbaye de Cîteaux,
4/ le reste (soit la partie inférieure du corps) ira au couvent de Bellevaux,
(qui n'a pas eu de chance à la courte paille).
Les trois premiers lots sont perdus en 1793 pendant la grande révolution.
Mais le dernier lot, concernant la partie basse du squelette, est sauvée par l'église de Cirey, de la paroisse de Bellevaux.
Pourtant, des impies révolutionnaires volent les os pour les détruire.
La foule de Vesoul les stoppa et la relique est entreposée au district.
A la fin des administrations de district, deux religieux récupèrent Saint-Pierre II
qui est remis à l'église paroissiale de Vesoul.
En 1819, l'église paroissiale de Vesoul remet au frère Hippolyte Minet, la cuisse,
la jambe et le pied gauche du Saint archevêque de Tarentaise.
Notre Saint réapparaît en 1834 au Val-Sainte-Marie de Malans après la révolution de juillet !
Comme à Malans on est prêteur, il en fut cédé une partie à Tamié et une autre partie à la cathédrale de la Tarentaise.
Ainsi, c'est le Val-Sainte-Marie de Malans qui devint un lieu de pèlerinage où Saint-Pierre a une chapelle.
« Par les oraisons, les pieux trappistes ont ici animé le culte et lui redonne vie... »
Les pierres du sanctuaire qu'on a construit au Val-Sainte-Marie sont l'image fidèle du monument de Galgala (ville de Palestine).
Les os assureront à la communauté du Val-Sainte-Marie « un accroissement et une prospérité dignes des plus beaux jours de la religion et de l'église ».

Copyright © 2022 Grand Gite Jura - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public